Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
gers himalaya

gers himalaya

Gers Himalaya site de l'association humanitaire qui intervient au Népal dans les domaines de l'éducation

Publié le par gershimalaya
entre stigmates et reconstruction
entre stigmates et reconstruction

4 questions à Alain Scudellaro, co-fondateur de Gers-Himalaya.

Gers Himalaya Actualités : Alain vous étiez au Népal récemment où en est le pays trois mois après les 2 terribles séismes ?

Alain Scudellaro : La pluie de la mousson a rendu la vie encore plus difficile, mais les népalais n’ont pas trop le choix. En même temps cette pluie qui rend aujourd’hui la situation très délicate, est prépondérante pour l’agriculture et donc pour l’alimentation des populations locales. Les routes endommagées par le séisme, sont rendues encore plus dangereuses par les risques de glissements de terrain dus aux fortes pluies et ne facilitent pas les accès aux villages. Selon l'Organisation mondiale de la santé, ces glissements de terrain freineraient l'acheminement de l'aide dans les villages de montagne, et l'organisation craint le développement de diarrhées et d'autres maladies liées à l'eau. Ma crainte est effectivement le développement de maladies déjà bien connues au Népal mais qui pourraient être accentuées du fait des conditions météorologiques.

GHA : Quel est le bilan ?

AS : Aujourd’hui le Népal comptabilise un peu plus de 8.800 personnes décédées et encore plusieurs milliers de blessés. Le nombre de maisons détruites avoisine les 600.000 alors que plus de 400.000 autres sont endommagées. On estime qu'environ 50.000 familles sont encore sans maison, que 3 millions de népalais n'ont toujours pas accès à des services d'hygiène et qu’ 1,1 million n'ont toujours pas accès à des infrastructures d'eau potable.

GHA : Comment va le Népal ?

AS : L'économie du Népal, déjà l'une des plus fragiles avant le séisme, a été brutalement touchée, avec une prévision de croissance annuelle de 3%, son plus bas rythme depuis huit ans. Ajoutons à cela les manifestations qui ont repris dans le pays et on se rend compte que l’horizon est loin d’être dégagé. De plus selon le gouvernement, le Népal évalue à 6,7 milliards de dollars ses besoins pour la reconstruction, et les donateurs internationaux ont fait des promesses pour 4,4 milliards, mais seulement 422 millions seraient parvenus. Le tourisme doit repartir, Octobre est une bonne saison, je conseille fortement aux touristes à aller visiter le Népal et ainsi l'économie sera soutenue.

GHA : Où en sont les infrastructures locales de Gers-Himalaya ?

AS: Dès le début, notre association en lien avec sa branche locale a répondu à l’aide d’urgence, par l’achats de médicaments, de nourriture, d’eau potable, de kit solaire. Dans un deuxième temps nous avons procédé à la consolidation des bâtiments qui pouvaient l’être ainsi qu’au relogement de certains de nos salariés et de familles affectées par le séisme. Après une phase diagnostic, nous en sommes à la reconstruction, les projets ont été étudiés sur place avec des architectes et ingénieurs, édifice par édifice. Suryodaya a été rasée et sera reconstruite en éléments modulaires préfabriqués, Phutung et la gershimalaya school sont consolidés et vont être rénovés. Salayantar a été déblayée par les villageois, le gouvernement doit aider à la reconstruction du bâti. Dès que la mousson sera achevée, les travaux devraient reprendre.

contact

ASSOCIATION GERS HIMALAYA

H​ôtel de Ville

F​-32 500 LAMOTHE-GOAS

ma​il: gershimalaya@yahoo.fr

 

Articles récents

Références

Association reconnue d'intérêt général (déduction fiscale à hauteur de 66%)

Agrément DDJS N° 2006-JEP-001

N°SIRET: 494 606 593 000 15

Code APE 913

Hébergé par Overblog