Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
gers himalaya

gers himalaya

Gers Himalaya site de l'association humanitaire qui intervient au Népal dans les domaines de l'éducation

Publié le par gershimalaya
Les travaux s'accélèrent à l'école Suryodaya

Les travaux ont pris une bonne tournure avec la construction des fondations et des dalles qui recevront bientôt les modules. Le climat étant beau et sec, les travaux vont bon train. Notre directeur est ravi, mais il faudra des fonds supplémentaires pour achever convenablement le projet de la nouvelle école Suryodaya.

Les travaux s'accélèrent à l'école Suryodaya

Voir les commentaires

Publié le par gershimalaya
les enfants de Phutung
les enfants de Phutung

Au sein du petit Orphelinat de Phutung que Gers-Himalaya supporte depuis de nombreuses années la vie vient de reprendre. Les enfants sont scolarisés, la moto achetée en juin dernier permet de se déplacer plus aisément, sur Katmandou, surtout en ce moment où nous avons encore, un enfant malade. Les travaux de consolidation de la partie neuve dite "internat des garçons", vont commencer, 3.000€ seront engagés.

En attendant, et maintenant que la mousson touche à sa fin, les enfants ont bénéficié pour la première fois de leur vie d'une sortie à la piscine publique de la capitale. un moment où les enfants ont oublié pendant un temps les effets des tremblements de terre.

les enfants retrouvent le sourireles enfants retrouvent le sourire

les enfants retrouvent le sourire

Voir les commentaires

Publié le par gershimalaya
les fondations sont coulées
les fondations sont coulées

Après la mousson, qui une fois de plus a été violente, mais nécessaire pour l'agriculture, les travaux de reconstruction ont débuté pour l'école Suryodaya du quartier populaire de Dillibazar à Katmandou.

Les élèves poursuivent avec espoir leurs études et l'équipe pédagogique est à encourager et féliciter pour son travail dans des conditions désastreuses.

Les premières fondations viennent d'être coulées, la première chape le sera sous peu.

pendant le chantier les élèves étudientpendant le chantier les élèves étudient
pendant le chantier les élèves étudient
pendant le chantier les élèves étudientpendant le chantier les élèves étudientpendant le chantier les élèves étudient

pendant le chantier les élèves étudient

Voir les commentaires

Publié le par gershimalaya
les bénévoles au repas de nuit de Lectoure
les bénévoles au repas de nuit de Lectoure

L'année 2015 restera marquée, pour les amis du Népal, par les conséquences des terribles séismes d'avril dernier, dont les bilans humains et matériels ont été immenses et sont très difficiles à surmonter. Dans l'élan de générosité qui a suivi, particulièrement en France, l'association humanitaire Gers Himalaya, qui apporte depuis 15 ans de l'aide à plusieurs établissements scolaires et à un orphelinat, s'est fortement mobilisée depuis cette catastrophe, avec même une mission d'évaluation sur place.

Samedi, repas de nuit sous les platanes

Aussi, ce sera l’actualité népalaise qui sera au centre des discussions, ce samedi 29 août , à partir de 19 heures, lors du traditionnel repas de nuit que l’équipe qui entoure la présidente Hélène Scudellaro prépare avec toujours autant de dévouement. Sous les platanes de la place de Lamothe Goas, les participants partageront, dans la convivialité habituelle, le repas proposé (apéritif, melon et sa chiffonnade de jambon, émincé de volailles à l’indienne, lassi aux fruits rouges, café ou thé), en profitant du concert de jazz et variétés du groupe Ac2 swing.

La soirée (repas et concert) est proposée aux tarifs de 13 euros par personne et 7 euros pour les enfants de moins de 12 ans. De plus, chacun pourra accéder, toute la soirée, à la boutique de l'association, largement renouvelée ce printemps (vêtements, artisanat, bijoux, thé, encens .. ).

Les réservations, obligatoires, doivent être faites, au plus tard le jeudi 27 août, par téléphone, au 05.62.65.22.14 (répondeur) ou par courriel gershimalaya@yahoo.fr .

Jacques Lesponne

· Contact Gers Himalaya : 05.62.65.22.14

· Site : www.gershimalaya.com

Voir les commentaires

Publié le par gershimalaya
entre stigmates et reconstruction
entre stigmates et reconstruction

4 questions à Alain Scudellaro, co-fondateur de Gers-Himalaya.

Gers Himalaya Actualités : Alain vous étiez au Népal récemment où en est le pays trois mois après les 2 terribles séismes ?

Alain Scudellaro : La pluie de la mousson a rendu la vie encore plus difficile, mais les népalais n’ont pas trop le choix. En même temps cette pluie qui rend aujourd’hui la situation très délicate, est prépondérante pour l’agriculture et donc pour l’alimentation des populations locales. Les routes endommagées par le séisme, sont rendues encore plus dangereuses par les risques de glissements de terrain dus aux fortes pluies et ne facilitent pas les accès aux villages. Selon l'Organisation mondiale de la santé, ces glissements de terrain freineraient l'acheminement de l'aide dans les villages de montagne, et l'organisation craint le développement de diarrhées et d'autres maladies liées à l'eau. Ma crainte est effectivement le développement de maladies déjà bien connues au Népal mais qui pourraient être accentuées du fait des conditions météorologiques.

GHA : Quel est le bilan ?

AS : Aujourd’hui le Népal comptabilise un peu plus de 8.800 personnes décédées et encore plusieurs milliers de blessés. Le nombre de maisons détruites avoisine les 600.000 alors que plus de 400.000 autres sont endommagées. On estime qu'environ 50.000 familles sont encore sans maison, que 3 millions de népalais n'ont toujours pas accès à des services d'hygiène et qu’ 1,1 million n'ont toujours pas accès à des infrastructures d'eau potable.

GHA : Comment va le Népal ?

AS : L'économie du Népal, déjà l'une des plus fragiles avant le séisme, a été brutalement touchée, avec une prévision de croissance annuelle de 3%, son plus bas rythme depuis huit ans. Ajoutons à cela les manifestations qui ont repris dans le pays et on se rend compte que l’horizon est loin d’être dégagé. De plus selon le gouvernement, le Népal évalue à 6,7 milliards de dollars ses besoins pour la reconstruction, et les donateurs internationaux ont fait des promesses pour 4,4 milliards, mais seulement 422 millions seraient parvenus. Le tourisme doit repartir, Octobre est une bonne saison, je conseille fortement aux touristes à aller visiter le Népal et ainsi l'économie sera soutenue.

GHA : Où en sont les infrastructures locales de Gers-Himalaya ?

AS: Dès le début, notre association en lien avec sa branche locale a répondu à l’aide d’urgence, par l’achats de médicaments, de nourriture, d’eau potable, de kit solaire. Dans un deuxième temps nous avons procédé à la consolidation des bâtiments qui pouvaient l’être ainsi qu’au relogement de certains de nos salariés et de familles affectées par le séisme. Après une phase diagnostic, nous en sommes à la reconstruction, les projets ont été étudiés sur place avec des architectes et ingénieurs, édifice par édifice. Suryodaya a été rasée et sera reconstruite en éléments modulaires préfabriqués, Phutung et la gershimalaya school sont consolidés et vont être rénovés. Salayantar a été déblayée par les villageois, le gouvernement doit aider à la reconstruction du bâti. Dès que la mousson sera achevée, les travaux devraient reprendre.

Voir les commentaires

Publié le par gershimalaya

Ce mercredi une équipe du Mag de TV Région est venue préparer un reportage sur les actions de Gers-Himalaya. Un zoom a été plus particulièrement fait sur les interventions après les deux séismes qui ont bouleversé le Népal. Date de diffusion courant août sur la web tv du Conseil régional Midipyrénées.

TV Région MP filme Gers-Himalaya
TV Région MP filme Gers-Himalaya

Voir les commentaires

Publié le par gershimalaya

cliquez sur le lien pour voir le chèque illustré

Depuis le tremblement de terre, les élèves des écoles, des collèges, et des lycées se sont fortement mobilisés.

Merci à Sabine Romoli pour l'organisation d'une course au profit de l'école SURYODAYA, avec plus de 4.600€ collectés.

Merci au Collège Bellevue de Toulouse pour l'organisation d'une course avec plus de 3.900€

Merci à Geneviève Pourqué directrice de l'école Lacroutz de Fleurance pour une collecte de matériels éducatifs et pédagogiques

La municipalité de Marciac, célèbre pour son festival international de Jazz, vient d'octroyée une subvention de 2.000€, merci à son maire Jean-Louis Guilhaumon et son équipe.

Les virements sont partis et notre antenne locale Gers Himalaya Népal est au travail pour consolider et reconstruire.

Ici en France l'équipe prépare les envois des reçus fiscaux, plus de 700 à faire.

Prochain rendez-vous lundi 13 juillet à la soirée gourmande, place du Bastion à Lectoure (Gers) pour les repas de nuit avec le Rotary.

l'équipe autour du trésorier

l'équipe autour du trésorier

Voir les commentaires

Publié le par gershimalaya
Hélène Scudellaro et Mme Tanier
Hélène Scudellaro et Mme Tanier

Ce samedi Hélène Scudellaro présidente de gers-himalaya recevait des mains de Madame Tanier présidente du Rotary club Lectoure-Fleurance un premier chèque de 500€ à destination du programme de reconstruction lancé par l’association gersoise. En effet, après les deux séismes qui ont bouleversé le pays himalayen, les chantiers sont nombreux. Passée l’heure de l’aide d’urgence aujourd’hui les népalais veulent repartir de l’avant. La communauté internationale s’est fortement mobilisée et l’argent collecté va servir directement à rebâtir un nouveau Népal, mais dans les villages, dans les quartiers, des écoles, des orphelinats, ont besoin maintenant d’argent pour avoir de nouveaux bâtiments.

Toute l’équipe de gers-himalaya rejoindra l’équipe du Rotary lors des soirées gourmandes organisées le 13 juillet et le 14 août à Lectoure, afin de compléter le partenariat mis en place entre les deux entités.

Nous en profitons pour remercier Regards Croisés sur le Népal présidée par Michel Blot pour son aide à Hauteur de 5.000€, mais aussi pour le témoignage qu'il produira sous peu et qui fera l'objet de nombreuses conférences en France.

Merci au Lycée Pierre Paul Riquet de Toulouse (31) pour son don de 1.200€, l'école Franco-Allemande de Buc dans les Yvelines (78) et ses 4.500€, la fondation Engagés Solidaires (32) pour 1.000€, la municipalité de Barcelonne (32) pour 500€, le Collège Bellevue(31), l'école de Garaison(65), l'école Lacroutz de Fleurance(32), l'IME Mathalin d'Auch(32) et toutes les autres initiatives passées et à venir.

Mais nous voulons aussi remercier l'ensemble des généreux donateurs privés qui ont permis de répondre dans un premier temps à l'aide d'urgence puis d'engager les projets de reconstruction de l'école Suryodaya, de consolidation de la gershimalaya school ainsi que celle de l'orphelinat de Phutung.

Danébad, Thank you, Merci !

Voir les commentaires

Publié le par gershimalaya
Les enfants de Phutung

Les enfants de Phutung

Alizée, Michel, Bernard, Lacché, Alain et Bawani

Alizée, Michel, Bernard, Lacché, Alain et Bawani

Remise du rapport d'activités à Madame l'Ambassadrice de France

Remise du rapport d'activités à Madame l'Ambassadrice de France

L'équipe avec Mr le Ministre de la Jeunesse et des Sports

L'équipe avec Mr le Ministre de la Jeunesse et des Sports

l'école Suryodaya détruite

l'école Suryodaya détruite

partout on s'affaire pour effacer les stigmates du séisme

partout on s'affaire pour effacer les stigmates du séisme

Malgré des difficultés énormes, le Népal reste debout !

Malgré des difficultés énormes, le Népal reste debout !

Du 31 mai au 14 juin 2015, Alain Scudellaro, accompagné de Bernard Magnat, administrateur de l’association, Michel Blot, photographe professionnel et membre de Regards croisés sur le Népal ainsi qu'Alizée Périno, étudiante en photographie, a conduit une mission d’évaluation des besoins des structures népalaises soutenues de longue date : écoles et orphelinats.

Un accueil toujours aussi chaleureux nous a été proposé tout au long de notre circuit au Népal. Nos amis et correspondants nous ont remercié vivement du soutien moral que nous apportions en venant à leur rencontre après les 2 violents séismes successifs qu’ils venaient d'endurer.

Notre première étape nous a amené dès notre descente d’avion à l’école Suryodaya, dans le quartier de Dilli Bazar à Kathmandu, une école qui compte généralement, 400 élèves et dont les bâtiments, aujourd’hui sont en cours de démolition. En effet ils n’ont pas résisté aux nombreuses secousses telluriques. Les cours ont repris sous des toiles de tentes et dans des pièces de maisons voisines. Les premières journées de classe furent pour les enseignants et les enfants des temps d’activités pour évacuer la douleur des récents événements : danses, chants, ateliers du rire. Une thérapie douce et salvatrice pour beaucoup de ces jeunes enfants choqués. La priorité première est désormais, de remplacer l’immeuble. Un bâtiment modulable fabriqué en kit au Népal conviendra parfaitement aux besoins de cette école. Il nous faudra rapidement collecter les fonds nécessaires à son acquisition et installation.

Puis nous sommes allés à Lélintok, petit village de montagne où nous avons bâti une école pré-élémentaire. La tristesse est grande de constater que seule l’école a mieux résisté que les habitations toutes endommagées voire en ruines qui l'entourent. Là aussi la classe a recommencé mais tous les enfants n’ont pas encore repris le chemin des cours, leurs parents vivant dans la crainte de nouveaux déchaînements de la terre. Le chauffe eau solaire a été remis en état, des étais métalliques achetés et positionnés au premier étage. Des travaux de consolidation sont à effectuer après expertise et bouclage de financement. Il faut avoir beaucoup de courage pour assumer son métier. Notre enseignante d'anglais, vivant au village n’a plus de maison, elle vit pour l’instant sous une tente offerte par la croix rouge néplaise, seule avec son fils car mon mari travaille au Quatar et n'a eu que quelques petits jours pour venir les voir. Gers Himalaya a décidé de lui acheter un abri en dur dont elle a besoin en attendant une probable reconstruction de sa maison.

Puis la journée suivante est consacrée à l’orphelinat de Phutung. Le couple qui gère cet orphelinat a changé. En effet, le couple précédent que nous connaissions bien, a dû repartir dans leur village de montagne pour assister leur famille qui n’a plus de toit et surtout pour accompagner Sarila dans des soins qui l'empêcheront de retravailler. Les enfants sont adorables et nous sautent dans les bras affectueusement. Avant d’arriver à ce lieu de vie, nous avions fait les provisions avec Laxman et Parvati les dirigeants de l’orphelinat (riz, pâtes, glucose, vaisselle, draps, bouteilles de gaz, batterie...). Aujourd’hui, l’orphelinat comporte 2 bâtiments, un pour les filles, l’autre pour les garçons. Ce dernier bâtiment est neuf grâce au financement apporté par Gers Himalaya avec le précieux concours de la fondation Engagés Solidaires. Mais nous sommes peinés de voir qu’il comporte quelques stigmates du séisme. Il sera urgent de le consolider pour autoriser son utilisation.

Notre circuit nous a ensuite conduit à Salyantar après de longues heures sur une piste chaotique. Gers Himalaya avait apporté son concours financier pour la construction de l’école. Par la suite une autre association a pris le relais pour son fonctionnement. Tous les bâtiments du village ont été fortement ébranlés par le séisme dont l’épicentre se trouvait non loin de là. Seule la charpente métallique et la toiture en tôles sont réutilisables. Un gros chantier en perspective qui demandera un budget conséquent.

Au cours de notre séjour au Népal, nous avons pu rencontrer Mr Purusottam Paudel ministre népalais de la jeunesse et des sports et Martine Bassereau l’ambassadrice de France au Népal, mais également prendre contact avec la représente de l'UNICEF chargée de l'éducation dans ce pays. Au cours de chacun des entretiens Alain Scudellaro a pu présenter notre association, son action et ses contributions pour l’amélioration de la prise en charge scolaire d’enfants. Nous avons plusieurs fois rencontré sur place des personnes d’autres associations qui, avec la même énergie que Gers Himalaya, s’activent à l’aide humanitaire. Nous avons eu l’occasion de nous impliquer dans plusieurs actions communes. Ainsi la solidarité peut aussi se conjuguer dans la coopération et la mutualisation.

L’aide internationale d’urgence a fait son œuvre visible par la diversité des tentes offertes par divers pays. Il faut maintenant franchir une nouvelle étape dans l’aide à développer.

Le peuple népalais si attachant relève le défi. La vie a repris « normalement » ; on ne peut oublier un violent traumatisme. Partout des chantiers de déblaiement sont en cours. Des reconstructions ont débuté.

Le calme revenu, le tourisme sportif et culturel doit reprendre rapidement. C’est un poste clé de l’économie du Népal.

Il faut vivement saluer l’élan de générosité qui s’est formé au lendemain des tremblements de terre. Les sommes collectées par Gers Himalaya ont été directement distribuées sur place. Cependant il nous faudra faire encore plus pour la remise en état des établissements que Gers Himalaya accompagne et continuera à soutenir. La collecte de dons en espèces continue et la recherches de financements partenaires est active. Plusieurs milliers d'euros ont déjà été alloués par l'association, d'autres vont l'être au fil des semaines à venir. En France, diverses actions solidaires auront lieu pendant tout l’été afin d'alimenter le fond de reconstruction. Nous aussi on compte sur vous!

Voir les commentaires

Publié le par gershimalaya
Module préfabriqué produit au Népal

Module préfabriqué produit au Népal

Tout doucement la vie se réorganise à Kathmandu et au Népal en général. Les chantiers de démolition ont commencé et partout on casse, on recycle, on reconstruit. Tout autour, les gens se remettent en mouvement. Les petits commerces sont recouverts, les indiens sont revenus avec leurs vélos pour vendre les produits made in India. Ce matin nous avons rencontré une société népalaise qui produit des maisons préfabriquées, Dolma notre hôte en a commandé deux pour venir en aide à deux familles touchées par le séisme. De notre coté nous en profitons pour faire une étude chiffrée comparative pour l'école Suryodaya, je réussi même à obtenir 15% de réduction. Lacche en est informé et est ravi, rendez-vous pris pour dimanche matin. En fin de journée nous souhaitons visiter le stupa de swayanbu, malheureusement celui-ci est très endommagé et l'accès au public interdit.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

contact

ASSOCIATION GERS HIMALAYA

H​ôtel de Ville

F​-32 500 LAMOTHE-GOAS

ma​il: gershimalaya@yahoo.fr

 

Articles récents

Références

Association reconnue d'intérêt général (déduction fiscale à hauteur de 66%)

Agrément DDJS N° 2006-JEP-001

N°SIRET: 494 606 593 000 15

Code APE 913

Hébergé par Overblog